Rechercher
  • Le Réseau de Simone

Et si... on parlait du préservatif «interne» ?

Permettez-moi un petit arrêt sur le préservatif, ou plutôt les préservatifs ! Chacun a entendu parler de près ou de loin du préservatif dit « masculin », mais quand est-il du « féminin » ? Connu, méconnu, décrié, fuit … et pourtant c’est bien dommage.



Faisons ensemble un léger *erratum* sur le lexique et préférons parler de préservatif externe (« masculin ») et interne (« féminin »). Comme ça on évite toutes discriminations quant aux utilisations et aux assignations : chacun peut ainsi se positionner dans sa sexualité comme il l’entend sans a priori … 😉


Pourquoi ne parle-t-on jamais ou mal du préservatif interne ?


Scoop n°1 : « Préservatif féminin » des femmes qui prendraient en main leur sexualité ? Molo les gars… que chacun reste à sa place !



Scoop n°2 : Un seul (et depuis peu deux) laboratoire produit ce genre de préservatif. Il n'y a donc aucune compétitivité au niveau des prix ce qui ramène le coût du préservatif entre 2€ et 2,50€ (et je parle bien DU préservatif)... pas sur que le porte-monnaie puisse suivre on est d'accord !

Scoop n°3 : « On dirait un sac », « C’est moche », … certes mais c’est principalement parce qu’on ne le voit jamais qu’on ne s’y habitue pas, contrairement à l’externe. Mais je vous promets qu’il a la même longueur (pas la même largeur je vous l’accorde !). Et de vous à moi, ni l’un ni l’autre n’a un visuel à faire grimper aux rideaux….


Des avantages ?


OUI puisqu’il a été pensé sur tous les inconvénients de l’externe. Chouette… lesquels ?

« Trop serré », « Désagréable ». Le contrario pour l’interne semble évident dès le premier coup d’œil…. Étant très lubrifié, il adhère aux parois du vagin/anus et devient presque ‘invisible’.Allergique au latex ? Peut-être … mais pas au nitrile c’est hypoallergénique! « Ça coupe les sensations », « Ça fait effet plastique ». Super, le nitrile est conducteur de chaleur et comme il adhère aux parois cet aspect-là aussi semble plus ‘naturel’. On ne sent pas l’anneau qui se place naturellement sur le col de l’utérus.« Ça nous coupe dans le feu de l’action » : le préservatif interne peut se placer jusqu’à 8 heures avant l’acte (en prévision d’un rendez-vous galant, d’une soirée à risque/chance , 30mn avant, 1h, etc.). Et peut aussi se garder avec le même partenaire toute une nuit si les envies durent ou reprennent… 😉 Donc pas besoin de le retirer tout de suite après l’éjaculation (contrairement à l’externe). Il peut aussi être mis comme un préservatif externe directement sur le pénis, dans ce cas on retire simplement l’anneau.



Le plus : Grâce à l’anneau externe, qui dépasse de la vulve ou de l’anus, on retrouve une triple sensation.

1. Stimulation interne par la pénétration.

2. Stimulation du clitoris.

3. Stimulation au niveau des testicules.

Plutôt sympa, non ?


Mode d'emploi :



Astuces :

Faites un « huit » avec l’anneau mobile pour l’insérer dans le vagin.Pensez à retirer l’anneau pour une pose anale au préalable ou à placer le préservatif sur le pénis directement. De cette manière le préservatif trouvera sa place « interne » au moment de la pénétration.Il se trouve en pharmacie ou dans des associations telles que le Planning Familial (centre de vie du Sanitas, Tours), Aides, LGBT+, …  et ici c’est gratuit 😊 !


Sources :

www.terpan.fr www.passeportsante.net



Écrit par Romane Faure.

0 vue

©2019 by Le Réseau de Simone. Proudly created with Wix.com

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now